Je Ne Suis Pas Là Pour être Aimé de Stéphane Brizé

Je Ne Suis Pas Là Pour être Aimé
Un film de Stéphane Brizé
avec Patrick Chesnais, Anne Consigny, Georges Wilson, Lionel Abelanski…

Synopsis
50 ans, huissier de justice, le cœur et le sourire fatigués, Jean-Claude Delsart a depuis longtemps abandonné l’idée que la vie pouvait lui offrir des cadeaux. Jusqu’au jour où il s’autorise à pousser la porte d’un cours de tango…..
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Zappé lors de sa sortie et ce malgré deux ou trois semaines à l’affiche, j’ai pu cette semaine combler ce vide..séance de ratrappage donc…
Un vrai bonheur ce film, comme un petit bonbon au gout doux puis amer puis à nouveau tendre…comme la vie …en gros..
Jean-Claude que je désignerais par J-C pour la suite (Patrick Chesnais ), personnage gris, ne croise que des mines renfrognées, ses “clients” évidemment, forcément de mauvaise humeur. Et puis ce père ( Georges Wilson ) limite tyrannique, que Jean-Claude n’ose remettre à sa place, et qui à chaque visite à la maison de retraite ne manque de l’humilier…
Pas une vie moi je vous dis…à son office d’huissier de justice, tout est fade..sauf quand parfois J-C s’isole pour matter le cours de tango de l’immeuble d’en face..et là seul il s’invente une partenaire…
Et puis poussé par son toubib, il va timidement franchir la porte de ce cours et s’y inscrire…
Au debut le corps est , comme l’esprit raide…et puis J-C va s’affranchir et surtout progresser au contact de Françoise ( Anne Consigny )…peu à peu les corps se frolent,une intimité se crée…
Non je ne voudrais pas en dévoiler plus..ici comme une peinture impressionniste, le réalisateur procéde par touches, et puis nous avons toute possibilité de faire notre propre lecture…de la suite..
Le sentiment que je retire de tout cela, un petit cote romantique, mais, imagine ce que chacun voudra bien..mais surtout un tableau humain tres juste, où à coté des deux personnages principaux, les petits roles font merveilles, du fils à la secrétaire, du mari écrivain tourmenté..bref un régal surtout quand en plus Georges Wilson incarne le pere de J-C.
Quand à la rencontre, aux rencontres entre Françoise et J-C, les deux comédiens sont bouleversants…Bref tout cela pour dire que ce film m’a grandement ému..et comme en plus j’aime bien rester sur ma faim..Fin
CommeAuCinema.Com : “..Sur un air de tango…”
Et cet article que je vous recommande Et Avoir-Alire.Com tres juste tout en finesse comme l’est ce délicieux film!
” Parfois ta vie sentimentale ressemble à une traversée du désert, aussi quand une oasis se présente, n’hésites pas à t’y abreuver!” Kilucru un soir d’hiver en plein mois d’Aout 2006
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s