Le Pressentiment de Jean-Pierre Darroussin

Le Pressentiment
Un film de Jean-pierre Darroussin ( Premier film comme réalisateur ) avec Jean-pierre Darroussin, Valérie Stroh, Didier Bezace, Jacques Weber et Hippolyte Girardot …


Synopsis
Jean-Pierre Darroussin interprète le rôle du anti-héros Charles Benesteau, avocat au barreau de Paris qui quitte femme, enfants, amis et appartement cossu pour vivre seul dans un petit appartement de la rue d’Avron, pour chercher la liberté dans la solitude et l’anonymat.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Voici la première réalisation de Darroussin, et au final un film bien sympathique, car ni trop grave mais surtout pas trop leger. Il me semble qu’il y a et aura toujours une place pour le social avec cet acteur ou auteur comme c’est ici le cas. Le scénario est la transposition à notre époque d’un roman d’Emmanuel Bove publié en 1935.
Bon un chouia utopique la revelation, l’évidence qui a soudainement du s’imposer à Charles pour qu’il laisse famille, affaire, et interets..jusqu’à sa maitresse qu’il abandonne.
Bien aprés tout pourquoi pas, quand au pourquoi ,quelques images, familles, associés, …oui cela on peut le comprendre.
Aller terrer sa solitude dans un quartier populaire aussi, une solitude et un certain dénuement choisis..facile cependant quand on n’est pas pris à la gorge par son quotidien.
Ce qui est le cas des personnes que Charles va rencontrer, croiser la route, aider notemment financièrement meme quand il n’est pas dupe ( “je constatais qu’il pouvait étre agreable de se faire arnaquer..songe il à un moment *texte aproximatif” )
j’ai aussi retenu ( plus ou moins bien cette phrase tres importante selon moi : ” la bonne ou la meilleure volonté ne font pas toujours les bonnes actions.”
Car à l’image de nos vies et quelque en soit l’issue( et on en a plus ou moins conscience, lui particulièrement) le parcours est peuplé des autres..


Bref un premier film à mon sens assez réussi, un rythme lent, un peu zen, tout Jean-pierre Darroussin cela…un superbe point final et une leçon à méditer !
On croise beaucoup de personnages dans cette histoire, ce film du quotidien parfois mouvementé, parfois calme et lisse comme ..l’eau de la Seine
et Charles Benesteau toujours impassible qui griboulle dans ces petits carnets..son histoire.
Voilou je l’avais mis dans la balance avec “Dans Paris” cela sera peut-etre un regret si je ne le vois pas ..surtout pour Louis Garrel qui retrouve ici Chistophe Honoré ( “Ma Mère” m’avait sidéré…)..mais bon cela n’est pas le sujet du jour..aujourd’hui mon coeur battait pour
Le Pressentiment
CommeAuCinema.Com
“..Jean-Pierre Darroussin a visiblement eu un bon pressentiment !..”
Fluctuat.Net : “..Premier film intriguant d’un acteur singulier, Le Pressentiment déconcerte…”

Excessif.Com “..Et s’il convient de saluer un épilogue aux accents Lynchiens, on regrettera dans le même temps que l’audace n’ait pas été le maître mot des 90 minutes précédentes…”

@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.css);

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s