The Departed ( les Infiltrés ) de Martin Scorsese

Les Infiltrés
Un film de Martin Scorsese
avec Leonardo Dicaprio, Matt Damon, Jack Nicholson et Mark Wahlberg…


Le remake de Infernal Affairs, plus gros succès de tous les temps du cinéma de Hong-Kong.
Synopsis
Rivalité entre la police de Boston et un gang d’Irlando-Américains.
Un capitaine de police tente de mettre à jour l’identité d’un inspecteur ripoux travaillant pour un baron de la drogue au sein de son service, alors que le criminel essaye de découvrir qui est l’informateur dissimulé parmi ses hommes…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Evidemment j’appartiens aux fans de Infernal Affairs, marqué par ce film et aussi par l’émergence d’un cinéma asiatique qui sans complexe se permet de rivaliser avec hollywood .
Ainsi un maitre américain tel Scorsese reprend Infernal Affairs le transposant dans le milieu de Boston, entre flics et truands irlandais. Et amorcé par Jack Nicholson ,le film démarre bien, en parrain irlandais, comme je l’apprécie, à l’image d’un personnage récurrent dans les romans de Lawrence Block ,Matt Scudder et son son copain Mick Ballou (truand irlandais au tablier de boucher, comme celui que porte Nicholson dans une courte scène, tablier ensanglanté..je ne sais pas s’il y avait là un clin d’oeil..à moins que ce soit une tradition irlandaise..la question est posée?)..


Bref j’ai suivi la suite avec plaisir, mais sans y retrouver la magie et l’atmosphère si particulière de la version asiatique où le film est transcendé par la rivalité et les personnalités de Andy Lau
et Tony Leung Chiu-Wai.
et difficile de ne pas faire le rapprochement, je m’y suis essayé sans succès et ensuite le film m’a paru long..
Voilou….bon correct grâce à Nicholson, j’ai plutôt été surpris par Dicaprio, en bien et j’ai trouvé Matt Damon un peu en retrait ( trop jeunot en chef de police..peut-être…tiens au fait Matt à quand le troisieme et dernier volet de la mémoire/Mort dans la peau ? ).
FilmdeCulte.ComBOSTON, IL Y A QUELQUES ANNEES
L’univers que décrit le film est pour beaucoup dans sa réussite…..”
Excessif.Com “..Sur le « Gimme Shelter » des Rolling Stones, des stock shots d’émeutes urbaines défilent tandis que l’on entend la voix de Jack Nicholson, le grand bad guy du film,
énoncer sa philosophie du pouvoir…”
site officiel

@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.c

Advertisements

One thought on “The Departed ( les Infiltrés ) de Martin Scorsese

  1. Le dernier Scorcese est un polar super efficace dans sa forme, virtuose dans les dialogues et d’une approche émotionnelle et psychologique des personnages, assez rares dans ce genre de cinéma !! C’est une sorte d’exploration du « mal », joué par un Jack Nicholson MAGISTRAL dans le rôle d’un « parrain » de la pègre irlandaise sur le déclin, mais possédant encore, une farouche énergie pour manipuler les individus et les situations pouvant servir ses plans avec une noirceur et un machiavélisme de haute voltige, le tout enrobé dans une enveloppe de charme, d’hystérie et d’une certaine séduction, spectaculaire !Scorcèse nous dévoile encore une fois, et avec quelle maestria, une leçon précise, aiguisée et cruelle de la vie de gens vivant une vie hors du commun et en pleine dégringolade, qui se manipulent les uns les autres dans un jeu du chat et de la souris mortel ou les enjeux ne sont pas ceux qu’ont croient ! Perte d’identité, ou le truand est flic et le flic vivant et agissant dans la peau d’un truand ! Véritable jeu d’échec des consciences ou les pions sont avancés sur l’échiquier du mal avec rigueur et précision jusqu’au moment fatal ou la partie prend une direction inattendue et perverse mais finalement logique dans son terme ! Car lorsque celui qui tirait les ficelles et faisaient avancer les pions devient celui à abattre, de manipulateur il deviendra manipuler……jusqu’à l’épilogue, radicale, tranchante et sans appel ! Quelle leçon en tirer ? Je dirais qu’aussi bien du coté des flics que des truands, on évolue dans un milieu qui a perdu les pédales, où l’ordre et les lois ne fonctionnent plus que sur des faux-semblants noyés sous un carcan d’hypocrisies ! (La scène de l’enterrement de Di Caprio avec tous les honneurs par une police qui l’avait placé elle-même sur les rails d’une mort presque annoncée en est un bien terrible exemple) et où les liens « filiaux » ne tiennent que le temps d’évincer de manière définitive les « pères » qui les auront fait vivre pour encore mieux les duper et les dénoncer !Encore une fois, Scorcese a visé juste !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s