Irina Palm – de Sam Garbarski

Irina Palm
Un film de Sam Garbarski
avec Marianne Faithfull, Miki Manojlovic, Kevin Bishop….
Festival de Berlin 2007 – compétition officielle

Synopsis
Maggie,
une veuve de 50 ans, cherche désespérément de l’argent pour payer un ultime traitement à son petit-fils mourant. Après une énième tentative infructueuse, Maggie erre dans les rues de Soho à Londres. Elle s’arrête devant le “Sexy World” où une affiche indique : “Cherchons hôtesse”. Trop désespérée et perdue pour se rendre compte de ce qu’elle fait, elle entre.
Miki, le patron, n’en croit pas ses yeux mais intrigué par Maggie et amusé par la situation, il lui propose un job. Sous le pseudonyme d’Irina Palm, Maggie s’applique pour ne pas perdre son job.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Irina Palm,
cela commence comme un drame et finit comme une comédie. Le drame, la maladie du petit fils de Maggie, la comédie: le moyen que trouvera Maggie pour réunnir les fonds pour envisager une couteuse mais inévitable intervention.
Une comédie avec une Marriane Faithfull transformée en hôtesse dans un sex-shop , où elle officiera du poignet derrière une cloison . Timidement d’abord puis de façon experte et bien décidée à rassembler la somme nécessaire pour sauver son petit fils.


Plus l’histoire avance et plus l’ex-ménagère un peu coincée s’épanouira dans son drôle de turf, allant même jusqu’à créer l’étonnement et l’admiration de son boss, lui au départ si sceptique. Le film vaut pour ce duo, ainsi que pour le regard que porte sur Maggie, sa propre famille et les commères du coin. Mais désormais plus rien n’arrête Maggie, émancipée.
Au final on obtient une petite comédie sympathique qui finit bien. Un bon moment.
Le site Officiel
CommeAuCinema.Com “…Un film doux-amer porté par une actrice au sommet de son art…”
Excessif.Com “..Une petite comédie aigre-douce et anodine où la chair est triste qui ne scintille que par Marianne Faithful. ..”

Telerama.Fr “…La musique, des guitares électriques sensuelles tenues par le groupe Ghinzu, semble accompagner l’artiste, chanteuse et comédienne, autant que son personnage, comme si ces sonorités rock émouvantes rendaient hommage à l’icône Marianne Faithfull, femme libre….”
Jolie bande-son meme si je l’attendais un plus “péchue”…comme du pur Ghinzu en somme. Pour ceux qui ne les connaissent pas ruez vous sur “Blow” et “Electronic Jacuzzy Un aperçu ICI quatre audios et une video

Et enfin Ghinzu – Blow

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s