THX 1138 -The George Lucas director’s cut

THX 1138 Director’S Cut de George Lucas
Avec Robert Duvall, Donald Pleasence, Don Pedro Colley, Maggie Mcomie, Ian Wolfe, Marshall Efron..
Sortie en salles le 13 Juin 2007 (Reprise, Première sortie en 1971)Synopsis
L’Humanité vit sous terre dépendant d’une autorité qui a proscrit l’amour et exerce un contrôle total sur la vie des hommes. La reproduction s’opère en laboratoire et les individus sont nommés par des numéros de série. Mais un mâle, THX 1138 et une femelle LUH 3417 n’absorbent pas la drogue prescrite et font l’amour. Découverts, ils tenteront de s’échapper…
Le monde de THX 1138
Aseptisé, vide de toute couleur, de tout virus, de toute humanité, l’univers dans lequel évoluent les protagonistes du film est sans aucun doute un personnage terrifiant. Il incarne à merveille le devenir extrême d’une société consensuelle, sans âme, sans oppositions d’idées et où la vie ne vaut donc pas d’être vécue.
Travailler dur. Augmenter la production. Prévenir les accidents. Et être heureux.
Il s’agit des slogans répétés à longueur de journée aux humains, qui ne sont que des numéros. Ils doivent prendre des drogues, travailler le plus possible, et surtout consommer. Les pensées sont contrôlées et l’amour est interdit.
Le film THX 1138 décrit un monde futur qui voulait critiquer la société des années 70. Le tout premier film de George Lucas était visionnaire il y a plus de trente ans. Aujourd’hui, il est devenu un des films majeurs de science-fiction. Le film n’avait pas vraiment marché, mis à part un petit succès d’estime. THX 1138 est un film assez expérimental sans équivalent, et méconnu.

THX 1138 est le premier film produit par Coppola qui avait monté une maison de production indépendante à San Francisco.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Voila ce que l’on peut entre autres glaner sur le web, car les propos ne manquent pas sur ce film mythique.
Hormis les films inspirés par l’univers étrange de Phillip K.Dick, je ne suis pas un adepte du genre. THX 1138 est donc le seul film de George Lucas que je vois ce jour. Bien sur les énormes échos de “Star Wars ” et leurs flots d’images , extraits en tout genre me sont parvenus, mais point final…et puis cette réédition et cette programmation nationale de THX 1138…puisqu’il me fallait ( allez savoir pourquoi…les voies de l’esprit de kilucru sont impénétrables..même à l’auteur ;o) ..) en voir un, ce serait celui-là !
C’est donc cela le futur, un océan de blanc, donc monochrome seule la police robotisée est à l’inverse en noir sur des faciès de métal inoxydable..c’est l’inverse de Germinal, point de gueules noires mais du blanc à perte de vue mais des individus qui bossent sans relâche, boostés à coup de comprimés, anti-fatigue, stress ou déprime..
établir des parallèles avec la société d’aujourd’hui ( travail, mais aussi religion..du rendement….les scènes de “confessions cybernétiques, oui c’est tout à fait possible, avec celle de demain..certainement…ce film date de 1971, incroyable !


J’ai songé au prisonnier , le fameux numéro 6 de la série, mais ici pas de frontière invisible mais un océan de blanc….et puis petit à petit le blanc va céder la place à des objets, s’estomper, se meubler ..esquissant l’éventuel chemin..vers la délivrance, la liberté..?
THX 1138 ( Robert Duvall ) et sa compagne LUH 3417 ( Maggie Mcomie ) l’expérimenteront l’amour et planteront la graine de la rébellion. mais THX connaitra la mise au banc, une forme d’emprisonnement mais ici nul barreau, uniquement comme une immense page blanche…avant la révolte et l’évasion..l’occasion pour nous à la sa suite de découvrir un peu plus l’univers qu’il traverse. Plongée dans les rouages de cette drôle de société, si tant est qu’elle en mérite encore le nom, occasion pour le cinéaste de réaliser des prises de vues
mémorables, notamment les poursuites motorisées.
Voila il s’agit d’un film culte et à ce titre de nombreux sites lui sont dédiés, en voici quelques uns:
Le site officiel en Flash..navigation un peu instinctive ..Guettez le Point Noir
La chronique de DvdClassiK
Excessif.Com “.. Avant de partir dans une galaxie lointaine, George Lucas oeuvrait pour une forme inclassable de cinéma qui prenait des risques et semblait afficher un mépris souverain envers tout ce qui rimait avec mercantilisme, autorité, diktats. C’était, il y a longtemps, dans le meilleur des mondes, la naissance de THX 1138…”
THX 1138 sur Wikipédia
Voilou, bon je vous laisse ..il est temps que j’aille prendre mes pilules !

Advertisements

One thought on “THX 1138 -The George Lucas director’s cut

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s