Caramel – Un film de Nadine Labaki

Caramel
Un film de Nadine Labaki
avec Nadine Labaki, Yasmine Al Masri, Joanna Moukarzel, Gisele Aouad et Sihame Haddad.. (Liban) Préenté à la Quinzaine des réalisateurs – Cannes 2007


Synopsis
A Beyrouth, cinq femmes se croisent régulièrement dans un institut de beauté, microcosme coloré où plusieurs générations se rencontrent, se parlent et se confient.
Layale est la maîtresse d’un homme marié. Elle espère encore qu’il va quitter sa femme.
Nisrine est musulmane et va bientôt se marier. Mais elle n’est plus vierge et s’inquiète de la réaction de son fiancé. Rima est tourmentée par son attirance pour les femmes, en particulier cette cliente qui revient souvent se faire coiffer. Jamale est obsédée par son âge et son physique. Rose a sacrifié sa vie pour s’occuper de sa soeur âgée.
Au salon, les hommes, le sexe et la maternité sont au cœur de leurs conversations intimes et libérées.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Et oui comme le caramel ce film a un gout sucré, une douceur agréable jamais écœurante. Beyrouth , mais le lieu principal est ce salon de beauté, ces femmes et chacune à son histoire. Sous des dehors de film aérien, une comédie au titre même de la vie de tous les jours…et l’histoire nous enseigne qu’ici plus qu’ailleurs elle fut souvent impitoyable et meurtrière…les parcours différents de chacune de nos héroïnes, oui appelons les comme cela, affronter la vie de tous les jours relègue parfois les Lara Croft sur le banc de touche.
Ce film demande juste une once de sensibilité et le reste est pur bonheur…je n’aime pas trop cette expression, mais ici elle est décidément trop juste. Cinq destins de femme, cinq occasions de traiter en douceur et souplesse, le rire aidant parfois, des sujets plus graves. Virginité(, homosexualité, ici tout est encore tabou, mais au sein du salon ces femmes vivent et représentent l’avenir et la liberté.
Elles étalent aussi chacune leur fragilité, vis-à-vis de l’âge pour Jamale ( Gisele Aouad), des traditions pour Nisrine (Yasmine Al Masri ), de la dépendance envers sa sœur âgé pour Rose (Siham Haddad )..ici des séquences d’une émotion exceptionnellement traduite en images…On continue avec Rima ( Joanna Moukarzel ) et son attirance pour le meme sexe et enfin la difficulté d’une relation avec un homme marié pour Layale ( Nadine Labaki ).
On citera aussi les hommes , le flic sympathique puisque secrètement amoureux et ce client de Rose qui à force de faire raccourcir son pantalon de costume réinvente la mode masculine, oui avec Rose, ils forment la séquence tendresse et émotion d’un amour impossible.
Voilou de quoi vous doper à l’optimisme avec ce caramel légèrement citronné . Un film chaud également saupoudré de rires et de sourires.. couleur…caramel !
CommeAuCinema.Com “..Un film lumineux comme la couleur doré du caramel qui vous laisse un petit goût suave et délicieux…” Excessif.Com “..Une flatterie pour les yeux, un film de femme bouleversant et une très jolie, et très simple, comédie….

@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/bl

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s