Paranoïd Park de Gus van Sant

PARANOID PARK
Un film de Gus Van Sant
Avec Gabriel Nevins, Jake Miller, Daniel Liu, Taylor Momsen, Lauren McKinney, Winfield Jackson, Joe Schweitzer
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes 2007
Prix du 60ème Anniversaire au Festival de Cannes 2007
D’après le roman de Blake Nelson

Synopsis

Alex, jeune skateur de 16 ans, tue accidentellement un agent de sécurité tout près du skatepark le plus malfamé de Portland, le Paranoid Park. Il décide de ne rien dire.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Gus van Sant manie le scalpel de sa camera pour traquer le sentiment de faute, de culpabilité sur le visage pourtant impassible de son jeune héros. Cette faute, cet accident pourrait le faire craquer, ou le rendre parano.
On retrouve le lycée et ses couloirs, les rangées de casiers chers à GVS . Des effets de camera frappants, le groupe des skateurs se rendant à la convocation , filmé de face. Comme une équipée sauvage envahissant les lieux. A l’inverse lors d’une entrevue particulière, le héros est filme de dos, et l’accent est mis sur ses fréquents coups d’œil en arrière, peur d’être suivi, d’avoir oublie dans ce bureau une partie de la vérité, ce fardeau qu’il faut continuer à porter et à dissimuler.
Solitude, Alex vient de faire un saut malgré lui dans l’âge adulte. Nul moyen de soulager sa conscience, des parents inexistants, une girl friend dominante et nullement une possible confidente. D’ailleurs après un premier rapport sexuel , la séparation sera rapide. Là encore une scène où la jeune fille joue à l’adulte, interprétant le rôle de la femme séduite puis jeté comme un kleenex. Elle femme enfant reproduit naïvement, tel un miroir nos propres comportements d’adultes. Alex sans un mot laisse couler l’inévitable, secrètement soulagé.
Il lui faut résoudre un autre problème, coucher l’histoire sur le papier, comme un aveu voila ce que lui suggère une amie, au physique ingrat comme souvent à cet âge mais à la psychologie bien développée.
Voila, des images de début, ce pont magnifique, au skate park et occasion de quelques belles figures, Gus van Sant suit ses gamins au plus prés. Et nous accrochons. Suffit de vivre ses propres émotions, ne pas tenter de comprendre à 100% celles d’Alex . Et de le laisser poursuivre son destin !
Le site Officiel
Excessif.Com “..L’ado ne se déteste pas à se faire gerber dans les toilettes (Elephant) ….. mais repose sur ses pensées de rêveur, en quête d’ailleurs. Une quintessence mélancolique dont l’étrange poésie s’insinue en nous pour longtemps…”
@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.css);

Advertisements

11 thoughts on “Paranoïd Park de Gus van Sant

  1. Je suis allé voir le dernier opus de Gus Van Sant avec ma fille de 15 ans, une ado donc! J’étais très intéressé de ses éventuels réactions, elle qui est plus habituée à voir des films du genre blockbusters (que je ne renie pas d’ailleurs!) et autre film pour midinettes. Voilà notre dialogue à la sortie de la salle à quelques virgules près! Moi: -Alors, tu l’a trouvé comment? Elle: -Nul à chier! Moi: -Mais encore! Elle: -On n’y crois pas une seconde à ce truc! Moi: – Pourquoi? Elle: -Mais parce que c’est iréel. D’abord pourquoi les flics ne l’on pas arrêté? Ils ont retrouvé sa planche dans l’eau avec des traces d’Adn et surement des empreintes lui appartenant. Ça tient pas debout son truc! Moi: Et les scènes de skate? Elle: Tu rigoles! Jamais vu des scènes de skate aussi nul! Si un de mes potes (Elle est née, habite et va au lycée à St Denis 9.3) faisait du skate comme ça il aurait intérêt à se planquer pour en faire car il pourrait pas mettre le nez dehors même un 1er janvier à 8h du mat. Moi: Mais la façon dont le réalisateur à tourner. Les ralentis. Tu n’a pas trouvé ça intéressant? Elle: Maman! C’était tellement lent que j’ai failli dormir! Nul ton film. La seule scène cool c’est quand on voit le pauvre mec coupé en deux! Sinon c’est l’anesthésie général. Moi: Bon, ok! Et la façon dont les ados sont montrés, comment tu trouves? Elle: Bon, pour ça je suis un peu d’accord. Ils ont tous des faces de lunes de fumeurs de… et ils sont tous fringués façon ados rebelles du 16ème mais c’est tout. Trop lent ce film. Il vit où le réalisateur? dans une navette ou quoi! Nul! Bon j’ai faim, on vas au Mc Do? Voilà à peu près sa réaction et je ne rentre pas dans les détails lorsque que je lui ai demandé son avis sur la BO du film!!!!! Pour ma part, je suis sortis de la salle mi-figue, mi-raisin. L’ensemble du film est à saluer pour son extrême homogénéité, sa lenteur étrange, les regard empreins d’interrogation, de peur et de doute du personnage principal. Ces allers et retours en spirale qui nous déboussole un peu et puis qui nous éclaire enfin. La très belle scène de la douche qui m’est restée longtemps dans la tête. C’est afflux de pensées qui lui arrivent soutenue par la bande son extraordinaire, pour moi, le plus beau passage du film.Mais je me pose la question de savoir si la fameuse scène de l’homme coupé en deux était indispensable. Cette scène fait plus rire qu’elle ne choque! Elle est incongrue, comme si on entendait soudain quelques note de rap dans un concerto pour violoncelle de Chopin. Elle casse le rythme du film. La victime aurait dû, selon moi, restée dans l’ombre, comme pour confirmer le fait qu’elle est un cauchemar, certes bien réel, mais un cauchemar quand même pour Alex. Pour moi, ce n’est pas le meilleur film de Gus van Sant sur l’adolescence, j’ai beaucoup plus apprécié la folie d’Elephant” ou la sensualité particulière de My Own Private Idaho. _________________

  2. @ zem : “je me pose la question de savoir si la fameuse scène de l’homme coupé en deux était indispensable.”, perso je la ressents comme irréelle, ce que nous voyons est je crois ce que l’ado revis, revois..une image stylisée d’ailleurs car un train de banlieue ne fait pas de détail aussi nets..enfin je crois !ma plus bell scène, la remontée du couloir de lycée, son ralenti et ces regards en arriere.;Attends il qu’on le rappelle, ..un éventuel soulagement…Sinon GVS filme les ados, mais ne fais pas vraiment de films pour ados, même “Last Days” ne touchera que les inconditionnels de Kurt Cobain..il me semble.je n’ai pas vu “My Own Private Idaho”, ‘est d’ailleurs la première fois que j’en entends parler, j’y serai attentif si l’occasion se prèsente!Kilucru…un Très viel Ado ;o)

  3. Tu as peut-être raison, néanmmoins cette scène aurais-du être filmée autrement! Elle ne cadre pas très bien dans le film! Mais bon, ce n’est pas un film ordinaire donc il faut essayer d’avoir un regard pas ordinaire dessus. Bonne journée!

  4. En tout cas, encore bravo pour ton intervention..Tes textes méritent de figurer en tête d’article..plutôt qu’en simple commentaire..Aagé de deux ans, je me dis que ce blog devrait se refaire une jeunesse et un léger changement d’optique..Il ronronne, mes interventions me semblent de plus en plus indigestes..mais j’ai cependant besoin d’un espace d’expression pour ne pas étouffer..Et je ne suis pas non plus un web-master comme on dit affirmé ! Bon la fin d’année approche et avec elle ses fameuses résolutions que l’on tient ou pas.. ;o)Bonne journée itou !

  5. Moi en tous cas, je les digère bien…tes interventions! C’est toujours un plaisir de venir passer un petit moment ici! change peut-être la présentation en lui donnant un petit coup de ripolin! En tous cas, en attendant la fin de l’année, bonne journée pour aujourd’hui!Zem.

  6. Vu en salle à sa sortie, j’avais été emporté… moins percutant qu’Elephant, j’ai quand même trouvé l’alchimie plutôt réussie. Plus coloré qu’Elephant, plus “vivant” mais également plus angoissant… parce que là, l’ado se retrouve devant le fait accompli, il doit gérer cette situation alors qu’il gère déjà bien maladroitement la vie qui l’entoure… les adultes, comme bien souvent, sont dans le flou… hors cadre, sauf le policier qui lui s’intéresse de très prêt à Alex. Je me demande d’ailleurs si celui là n’a pas de fortes présomptions vis-à-vis du “meurtrier”, difficile a dire.Je l’ai regardé cette nuit en DVD et j’ai retrouvé toute l’atmosphère “sucrée/salée” que peut contenir ces périodes de l’adolescence… la scène de la douche est effectivement remarquable, les plans du skatepark avec la bande-son de Normandeau claquent, bref… très chouette film dans la lignée des Greg Araki et Larry Clark.

  7. @ Fétid : Oui je le reverrai aussi avec plaisir…Quand au trio GVS, Larry Clark et Greg Araki, que de talents ! Ha, Mysterious Skin, quelle claque, quel art dans l’ecriture !Au plaisir de te relire !

  8. Je n’ai pas lu le bouquin “Mysterious Skin” je n’ai vu que le film, une perle. Là encore, douceur et amertume sont au menu ^.^Plus “tendre” que la trilogie du chaos, “Mysterious Skin” est bien plus dans la vibe “Paranoid Park”. Van Sant est peut-être plus “indie” au niveau de la réalisation, sur celui-là… a ne pas douter de l’influence qu’a dû avoir le fabuleux “Wild Tigers I Have Known” de Cam Archer qu’il a produit quelques mois avant de se lancer sur Paranoid Park. Faut vraiment que je regarde Milk ! :p

  9. @ Fétid : j’entendais par “quel art dans l’écriture..”, celle du script bien sur n’ayant pas non plus lu le roman ! ;o)Quand à “Wild Tigers I Have Known” de Cam Archer, totalement inconnu pour moi, je tacherai de combler cette lacune…il y en a bien d’autres hélas !

  10. j'ai découvert "Wild Tigers I Have Know" sur la page myspace de Gus ! ^.^D'après google, le film est passé dans quelques salles sur paname… mais j'attends désespérément que MK2 le sorte en dvd, il doit être possible de le voir sur youtube. Parce que pour le moment ça n'existe qu'en DVD zone 1 uniquement.

  11. Oui en Zone 1 dispo chez amazon.us par exemple..Je consomme peu de dvd, mais j'ai fais l'effort de me procurer un lecteur multizone "Sigmatek" pas le top mais correct pour le prix…Il m'arrive de trouver des dvd zone 1 bradé dans les boutiques d'occase !je commande pas mal sur amazon us mais surtout pour ce qui touche à la zique ..

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s