SMILEY FACE – Réalisé par Gregg Araki


SMILEY FACE
Réalisé par Gregg Araki
Avec Anna Faris, Adam Brody, Danny Trejo ……

Synopsis
Pour son petit déj, Jane(Anna Faris) allume une pipe de marijuana. Un peu plus tard, décollage : affamée, parce que la fumette, ça creuse, Jane engloutit tous les gâteaux confectionnés par son colocataire absent. Des space cakes, autrement dit des trucs bourrés de sucre, certes, mais surtout de haschish. Lancement d’une longue journée en orbite autour de la réa­lité.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un Trip-Movie aux aspirations haschischines qui vous colle le sourire aux lèvres. Un « Smiley », pas forcément le fou rire car derrière cette épopée déjantée et burlesque, milles et une petites bulles d’angoisse ou moins exagérément d’inquiétude remontent. Pour éclore dans l’esprit de Jane.
Celle-ci dans sa quête d’une solution, remplacer les « hash-cakes », rembourser son dealer, assurer à son audition. ..Etc…Hou ! Jane la journée sera rude, stoned comme tu es et les portes que tu enfonces béatement et maladroitement vu ton état si tout cela nous amuse, impitoyables que nous sommes (frustrés peut-être de n’avoir pas gouté à ces fameux pancakes..lol ), cela n’arrange pas ton affaire.
Mais tu gardes le sourire, juste parfois un peu effrayé quand ton imagination galope, le reste s’oublie vite l’estomac bien calé par les gâteaux de son colocataire.
Au total Gregg Araki nous délivre une comédie déraillée mais pas si loufoque que cela. Tout reste dans le domaine du possible, du plus que probable, notamment la chute hélas..Mauvaise descente !
“Je suis très fier de Mysterious Skin mais ce film était tellement sombre et triste que j’ai immédiatement eu besoin de réaliser un nouveau long métrage totalement différent. Comme un virage à 180°. Je pense que Mysterious Skin et Smiley Face peuvent être considérés comme le yin et le yang. Dans le sens où Mysterious Skin est le premier film que j’ai réalisé qui était 100% tragique et Smiley Face, 100% comique…”
(Gregg Araki )
Voila j’ai découvert Gregg Araki avec « Mystérious Skin », film sombre car touchant un sujet délicat, la jeunesse toujours mais sous le ciel gris et cruel de la sexualité enfantine abusée, la pédophilie . Une maitrise dans l’écriture et la réalisation sans cependant occulter la violence de certaines scènes rendent ce film difficile mais nécessaire et quelle maestria dans la réalisation. Je me souviens être rentrer dans cette salle sans trop savoir ce que j‘allais voir, j’en étais ressorti littéralement sonné, et pour l’avoir revu un an après le sentiment est toujours intact. Le tour de force s’etre mis à la place des ados concernés, et compris qu’eux ne se considèrent pas toujours comme victimes..aussi étrange que cela puisse paraitre…
Voila le débat est ouvert, ce film Mysterious skin si vous ne l’avez jamais vu..sautez sur la premiere occasion, une histoire difficile mais amenée avec tant d’élégance, images, idées originales dans l’écriture du script, une musique à la hauteur du film, et ce que j’oublie..un petit chef-œuvre selon moi…
Quand à ” Smiley Face ” souriez la vie est trop courte !
Voilou et comme la vie est faite de signes, de clins d’oeil malicieux, en sortant du ciné, je m’arrete acheter “Rock&folk”…et à la page 61 “Art de Vivre” : “Cannabis Cup” reportage enfumé à Amsterdam sur, je cite ” La plus enfumée des coupes du monde “…trois pages de reportage bon enfant qui fleure bon fumette..Bien sur cela est strictement légal en pays batave et ne saurait être dans nos contrées civilisés, nous on a le beaujolais..lol !
Excessif.Com “..Avec quelques confrères, il partage le syndrome Larry Clark où l’adolescence – et non l’enfance car réservée à tonton Spielberg – est placée comme symbole d’espoir dans une société corrompue par les adultes, sans occulter la part sombre et les lendemains qui déchantent…”
Telerama.fr “..Avec son montage tout en hoquets temporels, le film épouse le délire de Jane…”

Advertisements

2 thoughts on “SMILEY FACE – Réalisé par Gregg Araki

  1. C’est sûr que ç’a l’air de changer de “Mysterious Sking” ou “Doom Generation”…d’ailleurs en fait j’avais entendu parler de ce film sans que mon cerveau fasse vraiment de lien avec Araki. Comme quoi…

  2. Oui ! A prendre comme une parenthèse..encore que..?En tous cas effet déridant garanti .Je viens de revoir “The big Lebowski”dans le cadre d’un cycle “Frères Coen”..L’écran deviendra-il le seul lieu où l’on puisse fumer…..”The DUDE” lui ne se prive pas..cool come il est ! ;o)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s