The Kills – Midnight Boom – Troisième Album

1.U.R.A. fever
2.Cheap and cheerful
3.Tape song
4.Getting down
5.Last day of magic
6.Hook and line
7.Black balloon
8.M.E.X.I.C.O.
9.Sour cherry
10.Alphabet pony
11.What New York used to be
12.Goodnight bad morning

Le nouvel album de The Kills m’a un peu dérouté, voire beaucoup au départ. Ici contrairement aux deux précédents enregistrements moins de guitares saturées, de sons passés à la moulinette de mille et une pédales wah-wah , non l’artifice outre la guitare de Hotel et ses moults variations électroniques, ce sont les boites à rythmes qui s’imposent.
Oui, dérangé dans un premier temps (deux ou trois écoutes) par cet ambiance dance-floor qui en premier lieu vient à l’esprit, mais il faut franchir ce cap et l’album devient alors envoutant, l’oreille attentive peut alors filtrer les multiples sons , rythmes de dance floor oui parfois mais au sein d’une nasse de musique allant du blues rock électronique, un en sens urbain.
« U.R.A. fever »ouvre ce troisième opus du duo, un titre basique, binaire, la voix de Hotel répondant à celle de VV, morceau “métronominique *“, fond de basse puissante et scratch en fond d’une platine déchiré par un riff électronique aigué , ” Cheap and cheerful “vous maintient sur la piste, comme échappé d’une boite disco, parfois le rythme s’affole, un roulement de tambour.. ” Tape song ” reste dans la même veine, lui tout en douceur avant le refrain qui éclate, diablement bon , un peu le principe de la douche froide, efficace.
Getting down ” revient à un duo basique et classique. ..pour The Kills, sobre et percutant. ” Last day of magic “continue dans cette même voie, pour notre plus grand plaisir ; La voix de VV semble avoir gagner en musicalité. ” Hook and line ” rock nerveux emmené par la voix de VV, puissant , ” Black balloon ” subtil casse le rythme pour un morceau sweet , une ballade dont on devine en arrière plan la puissance, la violence contenue.
« M.E.X.I.C.O. » démarre à l’arrache, puissant, et court. ” Sour cherry ” blues urbain , blues de rue, guitares sourdes, enfin ” Alphabet pony ” et son flow entêtant, VV possède des ressources dans le genre, morceau assez court mais une réussite. Comme ” What New York used to be ” enivrant, lancinant, répétitif, tambours, guitares, morceau puissant, je l’aime particulièrement celui-là. ” Goodnight bad morning ” douce ballade pour nous dire qu’il est l’heure d’aller se pieuter ou de se ruer dans des lieux sombres, enfumés (si cela existe encore) pour se faire une orgie de bonne musique et esquisser pourquoi pas quelques pas sur le Dance-Floor !
Voiloi dans deux jours ils seront ici à Lille dans le cadre des musicales..on en reparlera alors.
En attendant Retrouver Deux morceaux et leur clip extraits de cet album Suivez Le Lien
Jeudi j ‘aurais le plaisir de les voir sur scène à l’occasion de Musicale de canal+, et The Gossip dans la foulée, peut-être une soirée chaude en perspective ..
*Joli terme, non? meme s’il n’existe que le temps d’un article, d’un morceau, d’une note !@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.css);

Advertisements

2 thoughts on “The Kills – Midnight Boom – Troisième Album

  1. “No Wow” sonnait plus brut,ma préférence revient quand même au tout premier album et puis surtout à leur prestation live (2005…déjà..sic ) mais quoi qu’il en soit je les attends demain à Lille pour la musicale de C+. Hors d’œuvre avant The Gossip.je tenterais d’en parler..Sinon si tu aimes le bon son, un peu ( beaucoup..) groovy énorme son :The Heavy vu en live et album excellent rien à jeter, une perle dans le genre.Bonne soirée à toi@+

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s