J’AI TOUJOURS REVE D’ETRE UN GANGSTER – Un film de Samuel Benchetrit

J’AI TOUJOURS REVE D’ETRE UN GANGSTER
Un film de Samuel Benchetrit
Avec : Anna Mouglalis, Edouard Baer, Jean Rochefort, Laurent Terzieff, Jean-Pierre Kalfon, Venantino Venantini, Roger Dumas, Alain Bashung, Arno, Bouli Lanners, Serge Larivière, Selma El Mouissi, Gérald Laroche, Gabor Rassov

Synopsis
L’histoire d’un braqueur amateur dont la victime est elle-même une apprentie braqueuse, deux kidnappeurs qui enlèvent une adolescente si suicidaire qu’elle les supplie sans cesse de l’exécuter, un chanteur en panne d’inspiration qui vole à un collègue ses dernières compositions et enfin cinq septuagénaires qui quittent leur retraite pour goûter à nouveau aux joies du braquage.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Quatre séquences articulées autour de cette cafétéria fleurant le formica triste, le café bon marché, la bière fade et les odeurs de graisse émanant des cuisines mêlées à celles des détergents. Bref un endroit pas folichon, paumé au sein d’une cité, au carrefour de nulle part..
Quatre courts, du braqueur incapable aux kidnappeurs attachants, du “vol entre amis” à la tentative de meurtre sur ami”, tous s’articulent autour de ce minable “troquet”, là où nos truands de naguère menaient grande vie ceux d’aujourd’hui sombrent dans la déprime au sein d’un établissement désert.
Le premier sentiment au sortir de ce film est d’abord fait de nostalgie. Regret d’un ciné en noir et blanc, mais surtout d’un cinéma franchouillard fait d’endroits ordinaires, d’histoires relativement simples mais surtout habité par de grandes figures, des grandes gueules.
Ce sont plus les acteurs que les personnages qui l’emportent, dommage. Arno et Bashung font dans le peu de temps qui leur soit imparti preuve de leur légendaire bagout, quelques mots..et puis s’en vont. Les vieux de la vieille sont précisément là pour nous rappeler qu’hier c’était vachement mieux. La séquence ayant le plus retenue mon attention, celle du kidnapping et la gamine suicidaire, j’y ai entrevu du Lucas Belvaux ( La raison du plus faible..) enfin là réside une histoire quasiment entière. Le retour des anciens ( Jean Rochefort, Jean-Pierre Kalfon, Laurent Terzieff , Roger Dumas..) atteint son but ,séquence cinéma d’antan, souvenirs et regrets bien inutile ma foi..à ce sujet normalement c’est en sortant du McDo que l’on se sent souffrant…mais pour piger ma(pauvre) astuce ..il vous faudra voir ce film..

Non, le bon point tient à la performance Edouard Baer magnifique de tant de loose, associé à la photographique présence d’ Anna Mouglalis et puis ce fantastique trio , la kidnappée Selma El Moussi et ses deux ravisseurs Bouli Lanners et Serge Larivière, ma séquence, mon sketch coup de cœur!Voilà un moment de cinéma agréable, qui joue peut-être un peu trop la carte de la nostalgie , qui perd aussi à vouloir englober et rendre hommage à trop de choses ! “Qui trop embrasse, mal étreint..”, je ne sais pas si c’est la formule exacte, mais on pourrait l’appliquer ici, si l’essentiel n’était pas quand même d’oser, et cela Samuel Benchetrit le fait!
CommeAuCinema.Com “..un noir et blanc alléchant, un casting en or et une histoire à sketches.” ou “..Le film à sketchs est un exercice difficile à réussir…”
Excessif.Com “..le film est autant pétri de références qu’il est jouissif à regarder. ..”
@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.css);

Advertisements

2 thoughts on “J’AI TOUJOURS REVE D’ETRE UN GANGSTER – Un film de Samuel Benchetrit

  1. Oui…mais dans mon esprit en tous cas cela sera vite oublié…j’aime quand un film d’une manière ou d’une autre me marque. ici je m’y perds …

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s