Public Enemies – de Michael Mann

Public Enemies

Réalisation de Michael Mann

Avec Johnny Depp (John Dillinger), Christian Bale (Melvin Purpis), Marion Cotillard (Billie Frechette), Billy Crudup (John Edgar Hoover). ..
(États-Unis).

Adaptation d’un roman de Brian Burrough

Aperçu
Basé sur l’histoire vraie de John Dillinger, un braqueur de banques hors pair qui a sévi à de nombreuses reprises dans l’Amérique des années 1930. Avancé comme ‘l’ ennemi public numéro 1 par le patron du FBI, John Edgar Hoover, Dillinger sera traqué sans relâche par Melvin Purvis, l’un des agents fédéraux les plus efficaces.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Michael Mann réalise un somptueux film de gangster , son thème John Dillinger (Johnny Depp) en héros face au premier balbutiement du FBI . Un braqueur de banques dans l’Amérique des années 30 traqué par les troupes de J. Edgar Hoover patron du FBI .A leur tête l’agent Melvin Purvis (Christian Bale) obtient les pleins pouvoirs de façon plus ou moins informelle pour arrêter ou stopper.. Dead. ..Or Dead, l’ennemi public numéro un à la popularité grandissante !
Bénéficiant d’une image parfaite, d’une trame, d’un scénario puisant dans le réel, le vécu, l’ensemble est encore agrémenté de la présence féminine de Marion Cotillard parfaite et juste en Billie Frechette, le coup de foudre de Dillinger.
S’il y a bien quelques moments épiques, évasions, brusques échappées aux pièges tendus l’ensemble , hold-up à répétition , arrestations . ..Bref tout cela a par moment comme un gout de déjà vu, celui d’un genre bien connu !
Il devient alors plus pénible d’avancer dans le film et il faut attendre la dernière longueur, le fantastique pied de nez quand le loup s’invite dans la bergerie et ose s’enquérir du score du match en cours, alors que des portraits de lui tapissent les murs de l’immeuble. …John Dillinger superstar !
Et ce final très cinématographique dans une salle obscure comme nous les aimons et la toute fin . ..Dehors et sans appel !
Voici l’histoire de John Dillinger et Billie Frechette dit Blackbird , et comme tant d’autres elle finit mal!

Excessif.Com “…Dans Public Enemies, il malmène le film d’époque et utilise le numérique pour reconstituer les années 30 avec une précision documentaire et un style presque aride. Ce mélange de vieux et de neuf ne va pas plaire à tout le monde, mais il a comme fonction principale de créer un climat d’immédiateté. Le vrai risque, c’est la désincarnation froide du style qui peut dérouter…”
CritiKat.Com “…Le film décrit la courte et fulgurante histoire de ce malfrat flamboyant, poursuivi par le jeune et coriace agent fédéral Melvin Purvis. Ces deux personnages sont respectivement interprétés par Johnny Depp et Christian Bale, deux des stars les plus glamour et bankable du cinéma hollywoodien..”
Le Monde.Fr“Public Enemies” : portrait virtuose d’un truand qui soigne son image

Advertisements

8 thoughts on “Public Enemies – de Michael Mann

  1. @ Pascale : oui, mais cela reste de la grosse production…Alors oui tout est correct, presque trop propre..et le tout digital ne suffit pas pour en faire une œuvre géniale, hélas !A revoir le dimanche soir par exemple !Bon sinon je viens de voir "Girlfriend experience", là c'est le contenu qui semble par trop "inconsistant" mais la forme et la griffe du réalisateur est bien là on reconnait le style de Steven Soderbergh au premier coup d'oeil !à suivre..ps: la fiction de Fr2 hier soir "Tirez sur le caviste"…un Régal !L'as-tu vu ?

  2. Oui, je venais pour ça justement… "Tirez sur le caviste".Comme je ne dormais pas encore, je me suis dit "je vais regarder les premières minutes pour voir ce que ça vaut"…SCOTCHEE instantanément et jusqu'à la dernière image.J'ai envie de le revoir et donc de voir celui avec "mon" Francis Renaud que j'ai raté. Je crois que je me paierais le ou les DVD quand ils sortiront.Si tout est de ce niveau : quelle claque !La "petite" Julie Marie est EXTRAORDINAIRE (comme d'hab' d'ailleurs). Elle m'a littéralement subjuguée.Quant à Niels, il a fait du bon/grand Niels.Et quelle histoire !!!65 minutes absolument exceptionnelles.Je ne pense pas que je pourrai voir le "Girlfriend"… En été je travaille TOUS les jours (même le 14 juillet…) et c'est très compliqué avec les horaires art and try.

  3. Ah pis je viens seulement de réaliser pourquoi tu disais "un régal"…c'est vrai qu'il vaut mieux voir ce film le ventre plein, sinon on salive plein partout !

  4. Ha rare sont les téléfilms de cette qualité ! Vivement Dimanche prochain, même s'il s'avére qu'il sera difficile d'égaler le niveau de ce dernier..mais on reste dans le noir..toute une vie de polars…J'Adore !!Au fait la mention "Régal" était involontaire..mais certainement un message de mon inconscient..qui lui veille..lol

  5. J'espère que je serai encore en éveil dimanche prochain !Je suis déçue (très déçue) que le jeu de mots soit involontaire… mais bon si l'inconscient est sur le qui vive, ça va !Et le premier tu l'avais vu ?

  6. le premier jeu de mots ??? OK je Joke !Oui, un cran en dessous de ce second opus!Je sors juste d'avoir vu "J'ai tué ma mère"..je suis soufflé..Gros coup de coeur, premier film génial pour une gueule d'ange !Xavien Dolan fait fort, devant et derrière la caméra..Un talent à suivre !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s