Le Roi de l’évasion – De Alain Guiraudie

Le Roi de l’évasion

Réalisation de Alain Guiraudie

Avec Ludovic Berthillot (Armand Lacourtade), Hafsia Herzi(Curly), Pierre Laur (Robert Rapaille)…

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs – Cannes 2009

Synopsis

Armand Lacourtade, 43 ans, vendeur de matériel agricole, ne supporte plus sa vie d’homosexuel célibataire.
Quand il rencontre Curly, une adolescente qui n’a pas froid aux yeux, il vire de bord.
Pourchassés par tous, ils bravent tous les dangers pour vivre cet amour interdit. Ils finissent par créer un drôle de couple. Mais est-ce vraiment de ça dont Armand avait rêvé ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Diantre qu’il est bon d’assister à une œuvre à la fois légère et enjouée tout en étant « JouÏssivement» incorrecte. Un bon coup de pied dans les conventions sociales et sexuelles, ainsi pourquoi une jeune fille de 16 ans ne succomberait elle pas au charme et à l’attirance sauvage d’un vendeur de matériel agricole, légèrement ventripotent et connu pour être « pédé comme un phoque », allez n’ayons pas peur de ces images et ces termes que certains pourraient trouver blessant, ici dans la campagne, on appelle un chat un chat, et on ne se formalise pas pour si peu de choses…
A l’image du film qui éclaire crument et sans hypocrisie les tendances de tout un chacun.
Surtout quand règne sur cette vallée comme une étrange frénésie ici on connait apparemment les plaisirs de la chair, à table ou au lit. A la petite communauté d’homosexuels avertis viennent se greffer des adeptes d’un moment, les sens, les appétits survoltés par l’absorption d’une étrange racine.
Cette plante magique sera le combustible dans la fuite d’Armand et Curly, le révélateur qui permettra leur union charnelle avant de s’avérer inutile, le plaisir s’apprend et le désir alors suffit, . Véritable booster de forces, il leur permettra de mettre en déroute les forces de police, renforcés par les chasseurs locaux lancées à leur trousse. Sous son effet ils galopent à travers la campagne ou les bois. Souvent dans le cas d’Armand peu vêtu, j’ai songé à Mireille Darc dans « Fantasia chez les Ploucs » bien que ce souvenir soit un peu lointain chez moi…
Je vous l’assure dans cette campagne, dans cette contrée peuplée de tracteurs, ici la vie paysanne, à la fois si simple et complexe, le couple formée par cette fille dont le tort est d’être aux yeux de la loi mineure et Armand quadra englobé responsable… .Mais de quoi. ..D’avoir découvert une autre façon d’aimer, ce que lui recherche, las des rencontres sur les parkings jouxtant la départementale. il cherchait un compagnon, c’est une jeune âme qui s’est présentée…
Voila en gros ce que l’on peut dire, ne pas trop en dévoiler..C’est sexuellement incorrect donc évidemment extrêmement bon ! Et si les corps se dévoilent, jeunes ou vieux le plaisir, le désir …comme dit le proverbe paysan quand y de la gêne..Vous connaissez la suite…
Avec une interprétation qui colle au sujet comme au terrain, une fée Hafsia Herzi qui explose une fois encore littéralement, rien que la chaleur de son accent nous séduit, elle donne une intense crédibilité à son personnage et à son amour soudain. Pour un Ludovic Berthillot tout en rondeur ,douceur et fragilité, également révolté !
Quand au réalisateur, Alain Guiraudie filme cela au plus prés aussi bien qu’en large plan panoramique sur la campagne environnante , avec tact mais sans pudibonderie on s’en doute ! Un vent de fraicheur en ces temps moralisateurs !
Alors si l’envie vous prend, tombez la veste, voire même un peu plus, venez cueillir quelque champignons…et « ayez bon temps ! » !

CritiKat.Com “…Et Guiraudie, en véritable double de son personnage, effectue le même trajet : après avoir magnifiquement filmé le corps d’Hafsia Herzi et ses étreintes avec Armand dans les champs, il réussit à faire ce plan plus émouvant encore sur les ventres rebondis des deux amants masculins couchés côte à côte après l’amour. A travers cette recherche, c’est son propre désir de filmer que Guiraudie cherche et trouve avec bonheur…”
Excessif.Com “…Erotisé au possible, le Roi de l’évasion balance donc entre le récit d’un amour illégitime, la farce érotico-bouffonne et la quête d’un confort passant aussi bien par le corps et le désir que par l’envie d’une certaine stabilité tant sociale qu’émotionnelle..”
Le Monde.Fr “Le Roi de l’évasion” : celui par qui la liberté vient aux hommes

Advertisements

3 thoughts on “Le Roi de l’évasion – De Alain Guiraudie

  1. "Ah la la, finalement c'est drôlement bien."..Hou la, la ne te fie pas à mon simple avis..Cela dit oui quand le cinéma français sort des sentiers battus..et s'égare en campagne et lâche la bride c'est "foutrement" bon !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s