Les Femmes de mes amis – De Hong Sang-soo

Les Femmes de mes amis

(Jal Aljido Motamyunseo, Corée du Sud, 2009)

Réalisation & Scénario de
Hong Sang-soo

Avec Kim Tae-woo (Ku Kyung-nam), Ko Hyun-jung (Ko Sun), Uhm Ji-won (Gong Hyun-hee)

Présenté à la 41ème “Quinzaine des Réalisateurs” du Festival de Cannes 2009.
Nommé pour le Prix du Meilleur Scénario à la cérémonie des Asian Film Awards 2010.

Synopsis

Ni riche, ni célèbre, Ku Kyung-nam a la réputation d’être un réalisateur de films d’auteur. Alors qu’il est membre du jury d’un festival d’une petite ville, il tombe nez à nez avec un de ses vieux amis, Bu. Après quelques verres, Ku est entraîné chez Bu où il fait la connaissance de sa femme qui prétend connaître tous ses films. Le lendemain matin, après une nuit de beuveries, Ku retourne à son hotel où l’attend un message de Bu lui demandant de « ne plus jamais l’approcher ». Mais il n’a aucun souvenir des événements de la nuit…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les Femmes de Mes Amis
Ce jeune réalisateur, convié à un festival, presque étonné que l’on qualifie ses films d’auteur. Ce cinéaste qui ne semble pas avoir grand-chose à dire, si ce n’est un singulier penchant pour les boissons frelatées et les femmes de ses amis. Cet ami qu’il retrouve par hasard, sa compagne dont il fait connaissance quelques verres plus tard. Situation burlesque, absurde et totale incompréhension …Qu’est il arrivé pour que son ami ne veuille plus jamais entendre parler de lui ? Pourquoi son épouse pousse elle des cris d’orfraies à la vue de celui-ci ? Le mystère restera entier, noyé dans un lac d’alcool.
Alors que le festival se poursuit, entre migraines, repas et beuveries prolongées…oui ici tout le monde boit, de l’attaché-culturel du festival, charmante jeune femme à la descente rapide qui remet notre jeune artiste à sa place…celle d’un homme peu fiable, à la promesse trop légère en passant par les retrouvailles avec ce vieux professeur d’art plastiques dont l’épouse ne lui est pas tout à fait étrangère.D’autres rencontres aussi plus brèves mais tout aussi éloquentes, cette jeune élève que le « maitre » croit subjuguer de par sa situation de « cinéaste auteuriste» mais que seule la peinture passionne, le chemin inverse de notre « Héros ».
Notre Héros, cet homme à la recherche d’une « âme sœur » quasiment prêt à emprunter celle de son voisin mais qui sans véritable sincérité, sans un amour véritable se vautre quasiment et presque heureusement à chaque fois.
Hong Sang-soo filme son jeune acteur dans un perpétuel mouvement, tel une girouette à l’écoute du vent, de quel coté souffle les femmes semble il dire !
Le film ressemble à une presque comédie, l’auteur semble y croquer une part de son existence avec une douce ironie, mais le trait sait aussi se faire légèrement cruel, la rencontre et ce qui s’ensuit avec son premier amour par exemple.
Voila dans l’ensemble un tableau assez alcoolisé des rapports hommes-femmes selon Hong Sang-soo, assez jubilatoire quand on songe à ce que l’auteur y a mis de lui même !

Excessif.Com “…Mettant en scène une sorte de double bouffon du cinéaste d’une manière bien différente de ce qu’ont pu faire Takeshi Kitano ou Woody Allen avant lui, l’auteur de Conte de cinéma fait ainsi montre de ce que l’on aime particulièrement chez lui, à savoir cette capacité à faire basculer dans l’absurde et le drame léger les situations les plus ordinaires. ..”
CritiKat.Com “…triangles sentimentaux explorant les possibles dans une parfaite irrésolution. Toujours bancals, jamais définitifs ; Hong Sang-soo arrêtera vraisemblablement le cinéma lorsqu’il aura épuisé ce motif cinématographique, c’est-à-dire en trouvant la solution du théorème. Mais, à l’image de la science qui a fait la découverte de la relativité et de l’instable, il n’y a pas de résolution définitive : longue vie donc au réalisateur sud-coréen, s’il n’est toutefois pas emporté par le soju, dont on abuse, ici comme dans les autres films, au cours de beuveries monumentales…”
Le Monde.Fr “Les Femmes de mes amis” : entre désirs et discours, un cinéaste pris au piège d’une drôle de guerre des sexes

Advertisements

3 thoughts on “Les Femmes de mes amis – De Hong Sang-soo

  1. Heu ! Je suis pas certain que mon post donne une image correcte de ce film subtil et agréable, mais s'il donne envie de le voir tant mieux !Et santé à tous !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s