Mardi, après Noël – De Radu Muntean

Mardi, après Noël
Titre original : 
Marti, dupa Craciun( Roumanie, 2009)
Réalisation de 
Radu Muntean
Scénario de 

Alexandru Baciu, Răzvan Rădulescu & Radu Muntean
Avec Mimi Branescu (Paul Hanganu), Mirela Oprisor (Adriana Hanganu), Maria Popistasu (Raluca), Sasa Paul-Szel (Mara Hanganu), Dragoș Bucur (Cristi)…

Synopsis
Paul et Adriana sont mariés depuis dix ans et ont une petite fille de 8 ans, Mara. Depuis six mois, Paul entretient une liaison extraconjugale avec Raluca, dentiste. Paul, qui essaie de partager les quelques jours précédant Noël entre Raluca, la recherche des cadeaux et les soirées en famille, décide de faire une dernière visite avec Mara au cabinet de Raluca. Un imprévu dans l’emploi du temps d’Adriana fait que les deux femmes se rencontrent pour la première fois. Sans donner lieu à une confrontation, cette rencontre met Paul face à un choix difficile.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mardi, après Noël
Au ras du sol la caméra capte en un plan fixe deux corps nus, unis dans une tendre passion, une réelle complicité, baisers, rires et joutes amoureuses. L’homme et sa maitresse, Paul et Raluca,  cette dernière rencontrée alors qu’elle prenait en charge les soins dentaires de sa fille. Si les instants partagés semblent intenses, Paul parait le plus affecté de devoir ainsi se partager.  On le devine lointain au moment d’accomplir les traditionnelles courses de Noel en compagnie d’Adriana, appliqué cependant quand il s’agit de choisir le cadeau de leur fille Mara.
Noel et le séjour au ski, soit une séparation inévitable avec Raluca se profile, et cet imprévu, cette rencontre inopportune entre les amants et l’épouse ignorante, tension palpable au cabinet médical, qui donc est le plus mal à l’aise ? L’élément déclencheur, tension insupportable pour Raluca, et besoin pour Paul de s’excuser, de s’expliquer…
Puis soudainement de franchir ce pas, avouer son infidélité et le choix qui est désormais le sien …
Radu Muntean filme avec talent deux histoires d’amour, une s’achève, dans la douleur et l’effondrement inévitable,  il n’est de séparation sans souffrances, l’amour comme l’amour propre mis à terre puis l’amour en mutation, de clandestin à officiel, pas vraiment toujours une évidence.
Situé dans les milieux relativement aisés de la Roumanie, un cadre bancaire, une avocate, une dentiste, la comédie humaine (parlerons- nous de tragédie…) qui nous est jouée là, bien qu’universelle, laisse transpirer l’apanage d’une certaine société, aisée sans être pour autant heureuse.

Remarquablement filmé, Radu Muntean démontre un sens aigu du cadrage, servi par des comédiens inspirés et bien dirigés, l’ensemble est plus que convaincant.  Le face à face, entre l’épouse trahie et son mari, scène compulsive comme il se doit sonne très juste et les deux acteurs font merveille !
Le cinéma roumain, qu’on le qualifie de nouvelle vague ou pas fait en tout cas des petits prodiges ces temps-ci ! Pour notre plus grand plaisir de spectateur !

CritiKat.Com “…Pour traiter ce récit dramatique, Muntean déleste sa mise en scène de tout artifice afin de livrer une œuvre clinique, retranscrivant froidement la séparation d’un homme et d’une femme. Les teintes blanchâtres se répandent dans la photo du film pour signifier les derniers soubresauts avant la mort du couple. Si la qualité de Mardi, après Noël est indéniable, en raison de sa pudeur, de la qualité de son interprétation et du sens du cadre de son auteur…”
Le Monde.Fr – “Mardi après Noël” : observer en voyeur un homme quitter sa femme

Mardi, après Noël :Les notes de production (CinéMovies.Fr)
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s