Faites Le Mur (Exit Through The Gift Shop) – De Banksy

Faites Le Mur 
(Exit Through The Gift Shop)
Un film de Banksy
Avec Thierry Guetta, Banksy, Shepard Fairey…

Thierry Guetta est un Français qui a réussi dans le commerce à Los Angeles. Cet excentrique décide de tout abandonner pour filmer les maîtres du Street Art qu’il poursuit jusque dans les lieux les plus inaccessibles, les plus périlleux, les plus improbables afin d’immortaliser leur travail. Sa quête n’aurait pas pu être complète sans sa rencontre avec le mythique Banksy, le graffeur légendaire dont personne ne connaît le visage ni l’identité…

Ayant réussi à gagner la confiance de Banksy, Thierry Guetta le suit et le filme sur les terrains les plus hasardeux. C’est alors que, sommé par Banksy de finir et montrer son film, il se révèle un cinéaste calamiteux. Banksy lui conseille alors de quitter la mise en scène pour devenir un Street Artist… et s’empare à son tour de la caméra !

Connu entre autres pour ses œuvres sur le mur de séparation entre la Palestine et Israël et ses installations sauvages dans les plus grands musées du monde, Banksy, artiste graffeur anglais de réputation internationale, a toujours préservé son anonymat afin d’échapper à la police et aux média… Faites le mur ! (Exit through the gift shop) est son premier film. Il a été présenté aux festivals de Sundance, Berlin et Deauville, où il a reçu un accueil enthousiaste !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Exit Through The Gift Shop (Faites Le Mur)
Banksy, ni  vu, mais pas inconnu, je t’embrouille !!! Oui, je, tu, il,..etc…simples spectateurs de ce film assez captivant mais qui nous laisse complètement déroutés, qui est Bansky, après tout cela ne revêt pas une réelle importance, seul son art, éphémère la plupart du temps mais si évocateur (rime avec provocateur, agitateur ?) nous suffit. Artiste de rue, Graffeur au pochoir de lieux improbables, son art nous interpelle. Sa renommée, il l’utilise pour signer des pamphlets visuels, sur le mur (de la honte) israélien où ses pochoirs ouvrent d’illusoires voies d’évasions, où encore en s’introduisant dans le temple symbolique de l’oncle Sam qu’est Disneyland il y déploie un mannequin grandeur nature accroché au aux grilles..Revêtu de l’uniforme de Guantanamo !

Aussi quand son film nous relate l’aventure d’un Frenchouille exilé aux states, fan de vidéo, boulimique il stocke des heures et des jours de vidéos sans jamais y jeter le moindre coup d’œil, quand ce même gazier se voit offrir l’occasion (une vague parenté avec un membre du Street-Art) de suivre Bansky  himself afin de coucher sur pellicule son travail, ce dernier n’hésite pas une seconde, …..et nous offre parallèlement l’occasion de découvrir  ainsi  le travail de Banksy ..  Et que face à l’incapacité totale de Thierry Guetta (notre frenchy) à monter un film voir un docu digne de ce nom, ce soit Banksy qui reprenne les rênes…logique, il signe le film qui lui est consacré, au Street Art aussi cela va de soi…que Thierry Guetta ,devenu Mr Brainwash (appréciez l’ironie du surname ;o), finisse sur une voie de garage doré, ,non pas à l’or fin mais au gros jonc tape à l’œil, identique à la galerie qu’il vient d’ouvrir, succès phénoménal et…  vénal…Bref à l’opposé de l’esprit même du Street Art…Volonté délibéré de passer le message, l’art doit être gratuit !
Voilà en sortant de salle, on se précipite sur le net, en apprendre d’avantage, sur Bansky et les siens, ce peuple de l’ombre qui orne si poétiquement, voire politiquement nos murs, et puis essayer aussi de s’y retrouver dans la construction un rien énigmatique de ce film, car si nous ne voyons(fidéle à sa réputation) jamais le visage de Banksy qui est réellement Mr Guetta, un comédien ou bien l’homme tel que nous le présente ce film, une version opposé de Mr Banksy….
Pourtant les deux de temps à autre se rejoignent, ne serait ce que sur les murs, les toits, dopés à l’adrénaline certainement…bref on sort de salle avec un gros point d’interrogation mais aussi avec des images fortes plein la tête.
La critique Fan de cinéma : Faites le mur, l’OFNI jubulatoire de l’année signé Bansky
Excessif.Com “Un mockumentary drôle, flippant et désabusé, aux sources floues.”
Le Monde.Fr – “Faites le mur !” : Banksy quitte la rue pour le cinéma

Des liens à Suivre

Article XI – Banksy est partout – légende en cours, starification imminente. Jeune graffeur provocant qui revitalisait Bristol et ses environs, l’artiste anglais est vite devenu une référence. Contesté autant qu’adulé. Malin, il a su jouer du mystère, entretenir l’ambiguïté sur son identité. Avec Exit through the Gift Shop, film étrange, il interroge son statut d’artiste en vogue (vendu ?) et gratte là où ça dérange.

Advertisements

4 thoughts on “Faites Le Mur (Exit Through The Gift Shop) – De Banksy

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s