La BM du Seigneur – De Jean-Charles Hue

La BM du Seigneur  
(France, 2010).
Réalisation et scénario de  
Jean-Charles Hue

Interprétation : Fred Dorkel, Joseph Dorkel, Michaël Dauber, Moïse Dorkel, Philippe Martin, Nina Dorkel, Violette Dorkel, Maurice Serge Noyal, Kelly Noyal, Émilie Dorkel…

Synopsis
Chez les Yéniches, communauté de gens du voyage, le respect des aînés et la ferveur religieuse côtoient indifféremment le vandalisme. Fred Dorkel est l’un d’entre eux : craint et estimé par les siens, il vit du vol de voitures. Une nuit, sa vie bascule : un ange lui apparait. Pour Fred, c’est le signe d’une seconde chance qu’il doit saisir. Il décide de se ranger, mais ce choix va l’opposer à sa famille…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A la lisière des cités, au milieu de nulle part ou presque, sur un bout de route, de chemin, aire de parking abandonnée envahie par les mauvaises herbes mais où la caméra de Jean-Charles Hue capte au ras du sol dans un éclat de lumière, de soleil la poésie d’une fleur sauvage au milieu des ronces environnantes.
Aux alentours des caravanes, et une voiture en furie qui pousse une pointe au milieu du campement. Réveillé un homme surgit, un fusil à la main furieux contre l’inconscient qui risque la vie des enfants jouant ici ou là !
Les noms d’oiseaux fusent, et le vieil homme menace…et la jeunesse ricane. Suivant un processus qui semble remonter à une lointaine époque, où les clans s’affrontaient suivant des règles bien précises, le léger différent mettant en jeu l’honneur d’une famille se réglera au cours d’un combat à mains nues, le grand père confiant à son petit fils le soin de le représenter.

Combattre, vaincre ou perdre, presque sans importance juste participer pour garder l ‘honneur sain et sauf. Les coups autant que les mots pleuvent et s’envolent vite, s’oublient aussi, sinon comment survivre.
Pour Fred, immense et massif bonhomme, jusqu’ici respecté, les choses vont prendre une tournure étrange ; alors qu’il monnaye l’achat d’un flingue contre la promesse de fournir une BM qui sera fraichement volée. Un soudain décrochage, la caméra se fige, tournoie, un halo de blanc envahit l’écran et l’esprit de Fredo, une visitation, matérialisée  par la soudaine compagnie d’un immense chien blanc ; Fred vient d’être touché par la grâce, par Jésus, il lui faut changer, fini les mauvais coups, il mènera une existence saine et droite. Plus de fauche, plus d’alcool, bref c’est la grosse inquiétude parmi les siens. De quoi vivra-il, et sa famille…
Presque un documentaire, mais aussi une fiction, la vie dans la communauté Yéniche pour la brute réalité, l’étrangeté et l’expérience de Fred pour la fiction, le désir d’un salut divin, d’un possible rachat, un peu comme chez Ferrara une possible rédemption, mais Fred le peut il vraiment ?
Avec peu de moyens, s’autorisant quelques audaces au niveau prises de vues mais toujours avec réalisme Jean-Charles Hue réussit un film prenant, on y parle fort, menace et jure, sort facilement le fusil mais toujours l’esprit de la famille s’impose…peut-être une nécessité quand on n’ a après tout quasiment que cela !

CritiKat.Com “…Jean-Charles Hue a bien raison de ne rien se refuser. Il sait que la pauvreté de la mise n’entame en rien l’audace du coup. Alors, il tente des choses. Il ne lésine pas sur les beaux mouvements de grue qui, à plusieurs reprises, élèvent la caméra au-dessus du camp ou font tournoyer le monde hors de ses repères. Il n’hésite pas à pousser son récit vers les pentes fantastiques ….”
Le Monde.Fr – “La BM du Seigneur” : embardée héroïque chez les gens du voyage

Advertisements

2 thoughts on “La BM du Seigneur – De Jean-Charles Hue

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s