True Grit – De Ethan & Joel Coen

True Grit
Un film américain de
Ethan & Joel Coen
Avec Matt Damon, Jeff Bridges, Josh Brolin, Barry Pepper, Hailee Steinfeld  …

D’après le roman de Charles PortisTrue Grit”. (Remake de 100 Dollars Pour Un Sherif …??? )

L’HISTOIRE :
Mattie Ross, quatorze ans, est déterminée à rendre justice à son père, tué de sang-froid par le lâche Tom Chaney. Elle engage Rooster Cogburn(Jeff Bridges), un Marshall alcoolique réputé pour avoir la gâchette facile, et décide de l’accompagner (malgré ses réticences) à la poursuite de Chaney.  Ils devront  traquer le criminel jusqu’en territoire Indien, et le trouver avant LaBoeuf (Matt Damon), un Ranger également à sa recherche pour un meurtre commis au Texas.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

True Grit
Les frères Coen nous régalent d’une chevauchée fantastique dans l’Ouest. Invitant comme fil (ou fille) conducteur une charmante fillette (Hailee Steinfeld un premier role parfaitement maitrisé, bravo !), sorte d’Alice au pays du western, une enfant n’ayant pas froid aux yeux et surtout une langue bien pendue doublée d’un caractère bien déterminé, bref une farouche volonté : celle de retrouver et châtier l’assassin de son père ! Déboulant dans ce petit boug émergeant de l’ouest, Notre jeune Mattie assiste d’emblée à une triple pendaison, justice expéditive et clin d’œil macabre des deux frangins envers la population indienne. Premières figures, de la bienveillante hôtelière, un sou est un sou, à l’homme d’affaires, trop honorable pour ne pas être un peu filou, la jeune Mattie gère ses affaires avec une maestria toute féminine pour un si petit bout de femme.
Son but, et rien ne l’arrêtera, se lancer sur la piste du meurtrier et engager pour cela le meilleur d’entre les meilleurs. En l’occurrence celui dont le palmarès est conséquent, tellement qu’il se retrouve sur la sellette accusé d’une justice par trop expéditive, trop leste  sur la détente, comme l’atteste son tableau de chasse. Rooster Cogburn Jeff Bridges , plus cabot que jamais) l’homme qui niche parmi les canards laqués dans l’arrière boutique de l’asiatique de service. Ce vieux pirate, borgne mais redoutable, un vieux coyote qui baigne aussi avec allégresse dans le whisky se laisse finalement convaincre, par une prime substantielle et la détermination de la donzelle. Ce qui ne l’empêchera pas, au petit matin de prendre contrairement à sa promesse la route seule, la traque au criminel dans l’ouest de tous les dangers n’est pas l’affaire d’une gamine.
Mais cette dernière a du cran et tôt fait de les rattraper, le vieil ivrogne de Marshall et le jeune ranger LaBœuf ( une caricature , ce ranger texan, magnifiquement campé par Matt Damon,, des bottes aux éperons rutilants jusqu’à son minuscule cheval indien, un appaloosa , n’ont d’autres choix que de l’embarquer sur les traces du « desesperado » !
Commence alors une épique cavalcade faite de rencontres étranges, un pendu, un étrange ramasseur de cadavres, un ours à cheval, incroyable non, et bien sur tout une horde de brutes …le strict minimum pour laisser les Coen s’en donner à cœur joie, et nous aussi, nous arrachant à notre siège pour un sursaut dont ils ont le secret, bien trash évidemment !

L’ensemble dispensé dans des panoramiques immenses, laisse place aussi à de sombres recoins, les nuits dans l’ouest ne sont pas toujours de tout repos, mieux vaut ne dormir que d’un œil !!!
Voilà une œuvre qui n’entrera  pas au panthéon des brothers Coen, de leur collaboration avec Jeff Brigdes ont retiendra encore et toujours l’inoubliable « The Big Lebowski » mais quoi qu’il en soit on fêtera dignement cette incursion dans le western, encore une pièce au tableau qu’ils dressent de l’Amérique, au travers ce qu’elle a de plus vrai et vivant…ses occupants, passés ou contemporains !

Fan de Cinéma.Com – True Grit, un western des frères Coen qui a de la moelle…par Emmanuel Pujol
CritiKat.Com “…Soulignons au passage que les trois protagonistes (Hailee Steinfeld, Jeff Bridges et Matt Damon) honorent leurs contrats et s’adaptent parfaitement au phrasé si particulier, à la limite du compréhensible, des deux frangins. Mais cela ne suffit pas à maintenir un rythme, à intéresser l’œil qui se focalise sur un combat d’acteurs, et l’oreille, saturée par une musique digne des pires morceaux de bravoure eastwoodiens. Sûr de son atmosphère, True Grit néglige son décor humain secondaire, ses péripéties et son combat….
Le Monde.Fr – “True Grit” : les frères Coen ressuscitent le western

Advertisements

4 thoughts on “True Grit – De Ethan & Joel Coen

  1. Et bien non, je n'ai pas photoshop…only Picassa !Moi itou, je le kiffe bien le Jeff, tu as l'article dans télérama, la photo de son atelier, plus bordélique que ton bureau..lolet puis parmi les tubes de couleurs et autres palettes y a une superbe gratte et cet aveu qui me va droit au coeur :"..je fais de mon mieux pour ne pas travailler jusqu'à ce que quelque chose m'y force…"…saine devise ;o)hier j'étais en Belgique, toute une délégation du Grand Mix en voyage dans une salle amie à Courtrai, De Kreun (nom de la salle) programmait Suuns, un mur de son diablement bon, un seul mot puissant!!!Suuns- Arte- Route du Rhum

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s